Imagerie du Père Gaschon

  • Image 1817, Seguin à Ambert

    Image 1817, Seguin à Ambert

    Grande image en noir, format 42 x 52 cm. « AMBERT, CHEZ SEGUIN, IMPRIMEUR-LIBRAIRE. » 1817.

    Bordée d’un large cadre de feuillages, l’image comprend 5 gravures. – Au registre supérieur, trois gravures de facture savante de 6,5 x 10 cm : 1. Représentation symbolique de l’Incarnation ; 2. Crucifixion ; 3. Fuite en Égypte. – Au registre central, à gauche, une grande gravure de facture populaire du P. Gaschon de 14 x 21,5 cm, surmontée du titre LE BIENHEUREUX PÈRE GASCHON. Le Père est représenté debout, en ornements sacerdotaux, devant un petit autel surmonté d’un dais et sur lequel est posé un calice et un missel. Il tient une croix de la main droite, et le Sacré-Cœur est figuré sur son aube. Dans l’angle supérieur gauche, un ange sort d’une nuée ; sur le dallage, deux personnes sont à genoux, les mains jointes en prière : celle de gauche semble tenir au bout d’une ficelle un petit objet rond gravé d’une croix (?) ; celle de droite a posé devant elle une paire de béquilles. – À droite de cette gravure s’en trouve une autre de 6 x 10,5 cm, surmontée du titre NOTRE-DAME DE LAYRE, représentant une Vierge de Pitié, elle aussi de facture populaire ; elle est couronnée, et à ses pieds se trouve un cœur percé de sept glaives dans un petit rond ; en-dessous est écrit PRIEZ POUR NOUS.

    Du côté gauche de l’image, une colonne entière est réservée au « Cantique spirituel en l’honneur du Père Gaschon, très digne missionnaire, mort en odeur de sainteté. Air de Léandre. Approchez-vous, chrétiens pieux… » Ce cantique, qui compte 22 strophes de 6 vers chacune, se termine sur le 1er quart de la colonne de droite. Sous la Vierge et à sa droite se trouve, en 8 strophes de 6 vers, un « CANTIQUE sur tous les mystères de la très-sainte Vierge en général. Sur l’air : Sans crainte dans nos prairies, etc. Chantons l’admirable Mère… » Il est suivi d’une courte « PRIÈRE À LA SAINTE VIERGE. O Vierge sainte, … ».

    Le registre inférieur est occupé par un long texte intitulé : « DÉTAIL DES MIRACLES LES PLUS ÉVIDENTS OPÉRÉS PAR LE BIENHEUREUX PÈRE GASCHON, Mort à Ambert, le 28 novembre 1815, Enterré dans la Chapelle de l’Hôpital de ladite ville. Un jeune homme de l’arrondissement de Mauriac, … » En-dessous de ce texte, et au-dessus de la marque de l’imprimeur, figure l’approbation suivante : « Vu et permis d’imprimer, sauf l’approbation de M. le Sous-Préfet, Ambert, le 29 septembre 1817. Le Maire d’Ambert, MADUR-DULAC, aîné. / Vu et permis d’imprimer. Le Sous-Préfet de l’arrondissement d’Ambert. DE LAVERCHÈRE. »

    Constatant l’extraordinaire ferveur populaire auprès du P. Gaschon, et conscient de l’avantage économique qu’il en tirerait, l’éditeur de la première vie du P. Gaschon – biographie fantaisiste qu’il avait rédigée sous le pseudonyme A*** à partir de celle de Jean-François Régis – a aussi imprimé, moins de deux ans après la mort du Père, cette grande image. Première image connue du Père, c’est aussi la première sur laquelle figure le cantique « Approchez-vous, chrétiens pieux », qui sera repris sur les images suivantes, ainsi que le récit de miracles « Un jeune homme de l’arrondissement de Mauriac… ».

    Source : Photographie d’un original provenant des archives de l’hôpital d’Ambert. Cl. Randol.

  • Image 1820 (?), Pellerin à Épinal

    Image 1820 (?), Pellerin à Épinal

    Grande image en couleurs, 36,5 x 47 cm. « De la Fabrique de Pellerin, Imprimeur-Libraire à ÉPINAL (Vosges.) ». 1e moitié du XIXe s.

    C’est une reprise de l’image d’Ambert ; les images et textes en rapport avec la Sainte Vierge ont été supprimés. Titre en-tête : LE BIENHEUREUX PÈRE GASCHON. Le « Cantique spirituel » est réparti également sur les deux colonnes latérales. En-dessous figure le « Détail des miracles… ». la grande image centrale du P. Gaschon, 17,5 x 24 cm, bien que redessinée, reproduit à peu près dans tous ses détails celle d’Ambert.

    Image qui semble avoir été très répandue. Il en existe un retirage récent sur papier d’Ambert.

    Source : Photographie d’un exemplaire du retirage sur papier d’Ambert.
    Cl. Randol

  • Image 1826 Pellerin Epinal 01 R

    Image 1826, Pellerin à Epinal

    Seconde image publiée par Pellerin à Épinal en 1826. « A ÉPINAL, CHEZ PELLERIN, IMPRIMEUR, LIBRAIRE ET FABRICANT DE CARTES À JOUER. » Titre : « LE BIENHEUREUX PÈRE GASCHON, Mort à l’Hôpital d’Ambert, le 28 novembre 1815, âgé de 83 ans. » Image d’Épinal signée F.G., de facture beaucoup plus savante que celle de 1820. Au verso figure une autorisation manuscrite de « mise en vente de l’estampe » par le préfet des Vosges, datée du 26 juillet 1826. (collection de l’Imagerie Pellerin à Épinal.)

    Espace structuré horizontalement : au centre, le P. Gaschon est représenté âgé, en aube et étole, à genoux et les mains jointes, devant la Vierge de Pitié, Notre-Dame de Layre, intercédant pour les pèlerins figurés dans le bas de l’image. Sa tombe est représentée au centre, avec l’inscription « Tombe du Bienheureux Père Gaschon » et un calice duquel dépasse une hostie. Des ex-voto (béquilles, chaise d’enfant…) sont accrochés aux colonnes de la chapelle, lesquelles évoquent le décor de celle de l’Hospice d’Ambert. Sur le registre inférieur sont représentés dans une attitude de supplication une dizaine de personnages de toutes conditions en costumes d’époque. On remarque notamment un couple de condition aisée, en costume de pèlerins de Saint-Jacques (bourdon, coquilles cousues sur les vêtements), la femme présentant dans un linge un enfant (mort-né ?).

    Le récit de miracles qui figure au-dessous de l’image est différent de celui des images précédentes.

    Source : scan d’une reproduction sur feuille volante (Arch. Dioc. 7 G 15).

     

  • Image 1911 Faron Rome R°

    Image 1908, Faron Rome

    On imprima en 1866, chez S. Clappié à Lyon, deux lithographies représentant le P. Gaschon. La seconde le montre en chasuble, tenant un calice des deux mains devant un autel où l’on voit le Missel ouvert. C’est à cette lithographie qu’on a emprunté le médaillon qui donne le portrait du P. Gaschon sur l’image éditée en 1908 à Rome, et rééditée ensuite à Ambert, chez M. Migeon en 1911. C’est au verso de cette image que figure pour la première fois l'ancienne prière pour la béatification du bon Père.

    Scan d'un original.

     

  • Ancienne image du Père (1857).

    Image 1925 (?), Migeon à Ambert

    Image de dévotion (12,5 x 8,1 cm). Imp. Migeon. Ambert. À partir de 1925.

    Ce portrait du P. Gaschon figure en frontispice de la Vie du vénérable Père Gaschon, éditée par l’abbé Jean-Baptiste Preyssat en 1856. Le Père y est représenté comme presque toujours un crucifix à la main ; le cœur que les sœurs de l’hôpital découvrirent marqué sur sa poitrine, lorsqu’elles lavèrent le corps du Père après sa mort, est figuré au-dessous de l’image, avec la légende : « Cœur trouvé et dessiné sur sa poitrine ». L’image comporte au verso le texte de l’ancienne prière, avec imprimatur de 1925.

    On notera que vers 1850 on ouvrit la tombe du Père, à l’occasion de travaux faits dans la chapelle. Au témoignage de la Sœur Saint-Méry, « on trouva le visage du Père Gaschon si bien conservé qu’on pût en faire un dessin qui servit à faire les bustes en plâtre qu’on fit exécuter en 1866 ». Toutes les images faites à partir de cette époque donnent manifestement une interprétation de ce dessin, aujourd’hui disparu semble-t-il.

    Source : Scan d’un original

  • Image 1930 (?), Seguin à Ambert

    Image 1930 (?), Seguin à Ambert

    Image de dévotion (12,5 x 8 cm) sur 4 pages. Imp. Migeon. Ambert. Après 1925.

    Le Père est représenté en train de dire la Messe dans la chapelle de l’hôpital, dont on reconnaît au fond les arcades de la tribune. Il porte sur la poitrine la figure du cœur qui est devenue comme un de ses attributs.

    Plus récente que l’image au cœur, cette image sera très souvent reproduite sous différents formats et par différents éditeurs. La 1e page est constituée par l’image ; sur la 2e page figure une brève « Notice Biographique » ; sur la 3e le « Témoignage du P. Laverroux Missionnaire de l’Hermitage sur le Serviteur de Dieu », ainsi que « Quelques pensées du Serviteur de Dieu » ; sur la 4e le texte de l’ancienne prière, avec imprimatur de 1925.

    Source : Scan d’un original

  • Portrait Hôpital d'Ambert

    Portrait, hôpital d’Ambert

    Portrait en médaillon du Père Gaschon, conservé dans la chambre du Père à l’hôpital d’Ambert.

    Source : Cl. Ph. Souteyrand.

  • Portrait, sacristie d’Ambert

    Portrait, sacristie d’Ambert

    Portrait du Père Gaschon conservé dans la sacristie de l’église d’Ambert.

    Source : Scan d'une photographie